Whisky Robert Burns – Single Malt – Ecosse

Distillerie Arran

Robert Burns, poète Ecossais de renom, est le porte-drapeau de la Distillerie Arran. Ce single malt est un très bon rapport qualité-prix et facile à boire.

Catégorie :
Région : Ecosse
Contenant : 70cl
Taux d'alcool : 43%
Potentiel de garde : infini
Température de service : 17-18°C

40,00 

La dégustation du Robert Burns Single Malt

  • la robe

    Belle robe or cuivré

  • le nez

    Le bouquet est surtout fruité (raisins, agrumes) en toute délicatesse

  • la bouche

    Bouche équilibrée, gourmande et fruitée, avec des touches caramélisées, et de noix de pécan, avec une texture crémeuse

 

Composition du Robert Burns

Le Robert Burns est un single malt. Il se constitue donc de 100% de céréales maltées.

 

Blé et autres céréales composent le Robert Burns

Crédit photo : kirahoffmann

Le maltage c’est quoi ?

Il peut être réalisé sur plusieurs céréales (seigle) mais le plus souvent il concerne l’orge.

Il s’agit de transformer et simplifier l’amidon, en sucres moins complexes afin de favoriser la fermentation alcoolique.

L’essentiel de la production de malt est assuré par des malteries mécanisées pour le compte de chacune des distilleries selon un cahier des charges qui leur est propre afin de conserver une grande diversité de malt pour lutter contre l’uniformisation des whiskies. Aujourd’hui seules quelques distilleries, maltent encore une partie de leur orge sur place et de façon traditionnelle. Le processus de maltage se réalise en plusieurs étapes.

Processus de maltage pour réaliser le Robert Burns

Crédit photo : sluka1

Première étape : le trempage

On augmente le taux d’humidité de l’orge en le plongeant dans l’eau à plusieurs reprises. Il a besoin de cet apport en eau et en oxygène pour se réveiller après un long moment inactivité, et bien débuter sa germination. Le trempage dure entre 2 et 3 jours.

Deuxième étape : la germination

L’embryon de la future plante peut alors consommer l’amidon en désintégrant l’enveloppe protectrice de celui-ci. Puis, on étale l’orge humide sur une surface en pierre ou béton en une couche d’environ 30 cm.

Dégageant beaucoup de chaleur, l’orge en germination doit être retournée toutes les 8 heures pour bien répartir l’humidité et la chaleur. Traditionnellement cette opération est effectuée par des malten. Ce métier étant très physique, il est souvent remplacé désormais par la mécanisation.

Après 6 à 8 jours, la germination est stoppée pour pas que le malt vert (la pousse), ne consomme les sucres restants.

Troisième étape : le séchage sert à stopper la germination

Le séchage de l’orge se fait de plusieurs façons possibles : soit en insufflant de l’air chaud à l’aide de brûleurs fonctionnant au fuel, soit de manière plus traditionnelle en utilisant un feu de charbon ou de tourbe.

L’orge peut ensuite être concassée et brassée pour éliminer l’amidon (avec de l’eau de source locale) et pour entamer la fermentation alcoolique.

Ce qu’il y a a savoir sur le Single Malt Robert Burns

Arran est une île Ecossaise au sud des îles Hébrides. Il y a sur cette île qu’une seule distillerie qui porte le même nom. On y produit un whisky d’excellence, grâce entre autres à la qualité de son eau.

L’ambassadeur de la marque est alors le poète de renommée de cette nation : Robert Burns. Originaire du sud de l’Ecosse, il fît les louanges du Scotch Whisky dans les vers de ses poèmes.

Elevage du Robert Burns en ex-fût de Bourbon

Crédit photo : Highline

Ce single malt vieilli en ex-fût de Bourbon et de Sherry. Il ne contient pas de colorant.

 

Comment apprécier le Whisky Robert Burns ?

Servir ce single malt Scotch whisky

Comme pour tout whisky, nous vous conseillons de bannir les verres droits et de privilégier une forme tulipe, pour profiter pleinement des arômes du whisky.

Privilégiez un verre forme tulipe pour déguster le Robert Burns

Crédit photo : felix_w

Conseille du chef : évitez de mettre des glaçons dans vos whiskies. Non seulement cela dilue la boisson mais le choc thermique et le froid endorment clairement les arômes.

Néanmoins, vous pouvez y ajouter une lichette d’eau si vous souhaitez estomper la sensation d’alcool et profiter pleinement du bouquet aromatique. Attention, on a dit une lichette !!!! Car si vous mettez trop d’eau on revient à notre problème de dilution : vous n’aurez plus la concentration aromatique qui fait la qualité de ce spiritueux. Aussi, choisissez une eau plutôt neutre comme Cristalline ou Volvic.

Un single malt comme le Robert Burns doit se déguster seul (sans ajout), et à température ambiante, entre 17 et 20°C.

Contexte de dégustation du Robert Burns

Son caractère fruité et gourmand en fait un très bon whisky d’apéritif.

En apéritif, un accord qui fonctionne bien : un toast de poire-Gorgonzola sur pain de campagne !

 

Poire et Gorgonzola avec le Robert Burns

Crédit photo : PDPhotos

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Seuls les clients connectés ayant acheté ce produit ont la possibilité de laisser un avis.

Actualités

Les dernières nouvelles du Domaine

Masterclass de spiritueux le jeudi 2 mars soir

Ne ratez pas la soirée du jeudi 2 mars chez Mathelin : Masterclass de spiritueux, dégustation accords mets-spirits, avec Arnaud Demongeot.

Optimisez le vieillissement du vin !

Suivez nos conseils pour optimiser le vieillissement du vin ! Temps de garde, apogée du vin, conditions de stockage, plus de secrets entre nous !

Honneur aux conscrits des classes en 3 !

Les fêtes des conscrits arrivent ! Trouvez toutes les idées cadeaux pour les conscrits de votre entourage chez Mathelin !