Magnum de rosé Côtes de Provence BIO de Saint André de Figuière

Domaine Saint André de Figuière

Le magnum de rosé Côtes de Provence « Première » de la famille Combard se différencie par sa richesse aromatique et sa rondeur. C’est un rosé BIO idéal pour accompagner les repas.

UGS : ROS-MAG-FIG-MAG
Catégorie :
Couleur : rosé
Région : Provence
Contenant : 1.5L
Taux d'alcool : 12.5%
Millesime : 2023
Potentiel de garde : 2 ans
Température de service : 10°C

34,00 

Produit Mathelin

Dégustation du magnum de rosé Côtes de Provence

  • la robe

La robe du magnum de rosé Côtes de Provence est pâle sur des teintes de rose pêche

  • le nez

Le bouquet inspire l’ensoleillement, avec des notes de fraise, pêche, de garrigue, et de pomelos

  • la bouche

La bouche est toute en rondeur, soyeuse et ample. En somme, c’est un rosé aromatique, riche, parfait pour les repas, et doté d’une belle longueur en bouche.

Existe aussi en 75 cl.

 

Production du magnum de rosé Côtes de Provence

Le terroir 

Installé à Londe les Maures, dans le Var, le domaine cultive ses vignes sur différents terroirs. Ici, la cuvée Première provient de vignes Biologiques (certification Ecocert), poussant sur des sols de schistes veinés de quartz blanc. En savoir plus sur la viticulture Bio.

En ce qui concerne l’encépagement, on a dans cette cuvée du grenache noir, du cinsault, et du mourvèdre.

Terroir de Côtes de Provence

Crédit photo : Mrs_schu

 

Production du magnum de rosé Côtes de Provence : vinification et élevage

Tout d’abord, la vendange subit un éraflage total. Puis, elle est foulée et refroidie. Ensuite, elle passe en pressoir pneumatique direct à basse pression.

Dans un deuxième temps, les fermentations se font en cuves inox thermorégulées pendant 15 à 20 jours, à 17°C.

Enfin, s’ensuit un élevage sur lies fines pendant 3-4 mois, avant que le vin ne soit filtré et mis en bouteille en février.

 

Comment apprécier le magnum de rosé Côtes de Provence ?

Comment conserver un magnum de rosé ?

En premier lieu, choisissez un bon emplacement, qui dans l’idéal ne descend pas en dessous de 12°C et ne monte pas au-dessus de 16°C.

Tout de même, ce n’est pas un vin à conserver mais plutôt à boire dans sa jeunesse, dans les 2 ans.

 

Servir ce rosé de Provence

Tout d’abord, munissez vous d’un thermomètre et privilégiez une température de service autour de 9-10 °C. Toutefois, si vous n’avez pas de thermomètre, fiez vous à la température de votre frigo.

Finalement, aérer ce vin n’est pas nécessaire.

Service et dégustation du magnum de rosé Côtes de Provence

Crédit photo : Bonym

Le magnum est l’équivalent de 2 bouteilles 75 cl. Prévoyez donc d’être 8-10 personnes autour de la table, ou d’avoir large soif. Attention, l’abus d’alcool est dangereux pour la santé. Ayez surtout soif de modération.

 

Contexte idéal pour déguster ce magnum de rosé Côtes de Provence

C’est un rosé riche avec une belle concentration aromatique. Donc, n’hésitez pas à le servir pour le repas. De toute évidence, il se mariera parfaitement avec des plats relevés comme les tajines, saumon à la plancha, brochettes de poulet à l’ananas, saucisses aux herbes, ratatouille, curry de poisson ou encore des pêche au sirop en dessert !

Son grand format en fait le choix idéal pour les soirées d’été à durée indéterminée, les barbecues entre amis, ou encore pour une idée de cadeau.

Saumon à la plancha

Crédit photo : hoeldino

Retrouvez d’autres idées d’accords mets et vins

 

L’appellation Côtes de Provence

La vigne marque le paysage provençal, longeant les calanques et les plages entre Marseille et Nice. Ainsi, elle remonte les vallées de l’Arc et de l’Argens, se gorgeant des senteurs de thym et de romarin. D’ailleurs, l’AOC Côtes de Provence se déploie sur trois départements : le Var, les Bouches-du-Rhône, et les Alpes Maritimes.

Vignes du Domaine Saint André de Figuière

Crédit photo : THCshots

L’ensemble est soumis à un climat méditerranéen, mais le relief désordonné et l’influence maritime déterminent des méso climats. De plus, la composition des sols aussi peut varier.. En effet, on distingue une Provence cristalline – Maures et Estérel – et une Provence calcaire à l’ouest de la première.

L’AOC Côtes de Provence possède un encépagement varié. Aussi, l’appellation se décline en trois couleurs, bien que le rosé l’emporte majoritairement.

Les vins rouges et rosés sont issus de grenache, cinsault, syrah, mourvèdre, tibouren, carignan, et cabernet-sauvignon.

Tandis, que les vins blancs proviennent du rolle, ugni blanc, clairette et sémillon.

Officielle depuis 1977, l’appellation Côtes de Provence compte 23 300 hectares de vignes, ce qui représente un immense vignoble !

Tout connaître de l’appellation


Le Domaine Saint André de Figuière

Un domaine familial

Installé à Londe les Maures, dans le Var, le Domaine Saint André de Figuière appartient à la famille Combard. Ainsi, Delphine, Magali et François ont succédé à leur père Alain.

François s’occupe des vignes et de la production des vins. Magali est directrice commercial et marketing. Enfin, Delphine, dirige les finances de l’entreprise familiale.

Désormais, le domaine exploite 125 hectares de vignes, et une dizaine de cépages.

 

Quels sont les cépages présents dans le magnum de rosé Côtes de Provence ?

Grenache noir :

Originaire d’Espagne, c’est l’une des grandes variétés de qualité du sud de la France.

Il est parfois vinifié seul. Néanmoins, il entre le plus souvent dans des assemblages, avec d’autres cépages rhodaniens ou méridionaux aux qualités complémentaires.

Ainsi, on le trouve souvent accompagné de Syrah, mourvèdre, cinsault, carignan.

En somme, il donne des vins chaleureux, empreints d’arômes de fruits rouges (cerise) et d’épices. D’autant plus que c’est aussi le cépage majoritaire des vins doux naturels (rouges) comme le Maury, Banyuls, Rivesaltes et Rasteau.

Grenache pour produire le magnum de rosé Magali

Crédit photo : Domaine des Pasquiers

 

Le mourvèdre :

De toute évidence, c’est un cépage noir méridional très cultivé en Espagne. Toutefois, il entre dans la composition de plusieurs vins de Provence, en particulier le Bandol rouge, aux côtés notamment du grenache et du cinsault. De plus, on le trouve aussi dans la vallée du Rhône comme dans le Châteauneuf du Pape ou Gigondas. Plus récemment, il a été implanté en Languedoc Roussillon.

Globalement, il est à l’origine de vins colorés, tanniques, chaleureux, complexes et de longue garde.

 

Le Cinsault :

C’est un cépage noir méridional. D’ailleurs, le cinsault participe aux assemblages de la plupart des appellations méditerranéennes, mais le plus souvent comme cépage accessoire. En revanche, c’est dans certaines cuvées de rosé, qu’il est sans doute le plus présent.

En somme, il donne à ses vins des arômes très appréciés de fraise, pêche et framboise.

 

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Seuls les clients connectés ayant acheté ce produit ont la possibilité de laisser un avis.

Vous aimerez peut-être aussi…

Actualités

Les dernières nouvelles du Domaine

Notre sélection de 10 bières artisanales

Découvrez des bières artisanales variées, profitez de saveurs subtiles et originales !

Quel plat avec le rosé ? Suivez nos conseils !

On a des envies de rosé, mais ne sait pas quoi servir pour l’accompagner ? Suivez nos conseils, car oui, le rosé n’est pas uniquement un vin d’apéritif !

Fête des Rosés Mathelin : les 14 et 15 juin 2024

La Fête des Rosés Mathelin c’est l’événement festif et convivial de votre été. Dégustez tous les rosés, profitez de SUPER PROMOS, levez le pied et savourez !