AOP Champagne

Catégories
Couleurs
Régions
Appellations
Prix
Contenant
mots clés
.

Le territoire Champenois

La plus septentrionale des régions viticoles de France produit le plus célèbre des vins effervescents du pays. Avec son image prestigieuse, c’est aussi un modèle de vin de fête, ou de grandes occasions.

l’AOP Champagne s’étend principalement sur les départements de la Marne et de l’Aube. On remarque tout de même de modestes extensions dans l’Aisne, la Seine-et-Marne et la Haute-Marne. Le vignoble est implanté sur un socle crayeux dont la perméabilité et la richesse en principes minéraux apportent beaucoup de finesse.

Dans ce paysage vallonné, on compte 4 régions principales. Ce sont la Montagne de Reims, la Côte des Blancs, la Vallée de la Marne et le Vignoble de l’Aube. C’est un très vaste vignoble de 30 900 hectares qui compte environ 4700 récoltants-manipulants.

La diversité des Champagnes

En dépit d’une appellation unique, il existe une infinité de Champagnes. Néanmoins on distingue tout de même les Champagnes, des Champagnes 1er Cru, et des Champagnes Grand Cru. Aussi, on repère dans la production des blanc de blancs (100% chardonnay), des blanc de noirs (100% pinots noir ou meunier ou les deux), ou des vins issus de l’assemblage des trois cépages. Par ailleurs, le dosage différencie les brut zéro (moins de 3 g de sucre/L), les extra-bruts (entre 0 et 6 g / L), les brut (entre 6 et 12 g), les extra-dry (entre 12 et 17), les secs (entre 17 et 32), les demi-secs (entre 32 et 50 g), et les doux (plus de 50 g / L). Aussi, on distingue les vins millésimés (produit à partir de la vendange d’un seul millésime) et les non millésimés dits « bruts sans année ».

On trouve parfois la dénomination « Prestige » ou « cuvée spéciale ». Ce sont des vins haut de gamme, au prix de vente élevé. Ils sont commercialisés dans des bouteilles aux formes recherchées.

La méthode champenoise

Appelée méthode traditionnelle dans les autres régions viticoles, ici on la dit « méthode champenoise ». Cette dénomination est exclusivement réservée à la région champenoise.

Ainsi l’AOP Champagne est produite à partir d’une deuxième fermentation en bouteille. Celle-ci est obtenue grâce à l’ajout d’une liqueur de tirage, composée de sucre, vin et levures. Après cette deuxième fermentation, il faut se débarrasser du dépôt de levures et combler la perte de liquide par une liqueur de dosage (vin et sucre, ou seulement vin pour les brut zéro).

Le saviez-vous ?

Sur l’étiquette est indiqué en petits caractères, par des initiales, le statut du producteur. Par exemple, le récoltant-manipulant (RM), le négociant-manipulant (NM), la coopérative de manipulation (CM), le récoltant-coopérateur (RC), la société de récoltants (SR), et la marque d’acheteur (MA).